La vie à Philadelphie...

dimanche 27 juillet 2014

Une bonne chose de faite

049

La petite lettre du Président

 

Le 14 juillet dernier, a 14h, je suis devenue américaine. J'ai donc maintenant un point en commun avec Marlene Dietrich, Albert Einstein et Igor Stravinsky.

 

J'avais commencé les démarches mi-avril : il y a eu un premier rendez-vous pour une énième prise de mes empreintes digitales ; ensuite, j'ai attendu d'avoir la date de mon entretien et de mon test : cela consiste a tester votre anglais parlé, écrit et lu (très facile dans mon cas, d'autant plus que l'on vous demande des phrases extrêmement basiques).

Il faut aussi apprendre une liste de réponses a 100 questions qui portent sur l'histoire, la géographie et l'éducation civique. Lors du test, l'agent de l'immigration doit nous poser 10 questions et il faut répondre a au moins 6 d'entre elles ; m'étant très bien préparée, j'ai répondu aux 6 premières questions posées et c'était donc dans la poche.

En 20 minutes a peine, mon dossier était bouclé. Je n'avais plus qu'a attendre la date de ma cérémonie.

051

Albert

 

Je suis allée seule a ma cérémonie, comme finalement pas mal d'autres personnes. Je n'avais même pas pris de jour de congé et je suis ensuite arrivée au travail vers 16h, avec seulement une heure de retard par rapport a mon horaire normal.

 

Nous étions 47, si je me souviens bien, de 35 pays différents a devenir citoyens lors de la cérémonie de 14h. C'était évidemment très "américain" dans le sens ou nous avons eu droit a deux petites vidéos chantant (littéralement) les louanges de notre beau pays ; une autre vidéo de notre Président nous souhaitant la bienvenue ; nous avons également écouté l'hymne national et récité le serment d'allégeance qui nous fait pratiquement renier notre pays d'origine.

 

Bon, je me moque un peu, pour la forme, mais c'était très bien. Et le sourire sur le visage de certains nouveaux citoyens faisait plaisir a voir. Le truc qui m'a le plus marquée, c'est qu'a un moment, la personne qui officie appelle tous les pays représentés et chacun doit se lever et rester debout lorsque son pays est appelé ; donc, pour quelques minutes, tu représentes carrément ton pays ; c'est chouette. Je crois bien que j'étais la seule Française ; il y avait plusieurs Chinois et pas mal de personnes des pays de l'Est.

 

Sinon, est-ce que le fait d'être américaine change quoi que ce soit a ma vie de tous les jours ? Non, pas du tout. Je dois recevoir mon passeport américain dans environ deux semaines mais je suis toujours française et ai toujours mon passeport français ; le changement le plus notable est que j'ai maintenant le droit de vote et que je peux donc être amenée a faire partie d'un jury, comme tout bon citoyen. Aussi - et surtout - si je me retrouve veuve, il sera beaucoup plus simple (et moins pénalisant par rapport a certaines taxes) d'être "du pays" et non "épouse étrangère de", vous voyez ? C'est d'ailleurs, en toute franchise, la raison principale pour laquelle j'ai passé mon test.

Et puis, ça fait toujours plaisir de savoir que si besoin, je peux dire a quelqu'un qui me dirait de retourner dans mon pays que je suis ici chez moi. Hé hé hé...

 

Pour les curieux qui aimeraient voir les questions du test, c'est par ici. Il y a parfois plusieurs réponses qui sont acceptées ; il suffit d'en apprendre une seule, bien sur.

050

Un peu de lecture

 

(A part ça, vous avez le bonjour de Pepper)

004

  

Posté par tsarane à 16:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Fin »