Cela faisait des siècles que je n'avais pas fait paraître d'interview sur l'expatriation et c'est en mettant a jour mon blog que je me suis rendue compte que c'était quand même l'une de mes rubriques préférées et que c'était aussi le cas pour beaucoup d'entre vous.

J'ai donc aujourd'hui le grand plaisir de vous présenter les réponses d'une personne qui, tout en gardant son sens de l'humour, s'est bien lâchée... Et c'est justement pour ce genre de réponses que j'aime cette interview : il ne s'agit bien sur pas de cracher dans la soupe mais de raconter son parcours et son histoire, essentiellement dans le but d'informer de futurs expatriés sur ce que vivre aux Etats-Unis peut aussi vouloir dire ; certaines expériences sont géniales, certes, mais d'autres sont plus difficiles et je trouve qu'il est important que l'on en parle également.

(Il va de soi que si vous avez connaissance d'une opportunité de travail pour cette personne, il ne faut surtout pas hésiter a me contacter. Merci beaucoup.)

 

1) Depuis quand es-tu expatrié aux Etats-Unis ?
 
Juillet 2010.

 
2) Pourquoi t'es-tu expatrié ?
 
Pour rejoindre et me marier avec mon actuelle épouse, Américaine qui travaille pour une entreprise française implantée en Pennsylvanie.

 
3) Quelle a été l'attitude de tes proches quand tu leur as annoncé ton expatriation ?
 
Ils auraient préféré que je reste en France...

 
4) Quels étaient tes doutes et tes peurs avant de quitter la France ?
 
Que cela ne marche pas avec mon épouse... que l'"American way of life" [le mode de vie américain] m'agace... que la France et mes proches me manquent...

 
5) Ces doutes et ces peurs se sont-ils avérés exacts ?
 
Ben ouais... et au-delà de ce que je craignais... malheureusement...

 
6) D'un point de vue pratique et au niveau des formalités, ton installation aux Etats-Unis a-t-elle été facile ?
 
Oui d'un point de vue matériel car mon épouse est propriétaire. Et pas vraiment pour la paperasse (numéro de Sécurité Sociale, Carte Verte et permis de conduire...) tant les services publics aux USA sont un cauchemar...

 
7) Et d'un point de vue affectif et émotionnel ?
 
L'enfer absolu... Une semaine après mon mariage, j'ai eu droit a des insultes et jalousie envers ma fille française, langage grossier en permanence, malentendus en permanence, changement d'objectifs de couple bi-culturel après mariage, peu d'aide au niveau recherche d'emploi... J'arrête la car la liste est moche et trop longue...

 
8) Y a-t-il quelque chose que tu ferais différemment concernant ton installation/expatriation aux Etats-Unis ?
 
Postuler comme volontaire dans des hôpitaux dès réception de mon numéro de Sécurité Sociale... J'ai eu mon actuel job informatique par cette voie mais plus d'un an après mon arrivée aux USA et après avoir envoyé et géré 300 candidatures...

 
9) Y a-t-il une personne qui t'a particulièrement aidée dans ton installation/expatriation (que ce soit a travers un bon conseil, une aide financière, une simple présence amicale...) ?  
 
Uniquement la communauté française locale (surtout E. et son épouse A.).

 
10) As-tu un travail aux Etats-Unis ?
 
Oui, même deux!
 
Si oui : lequel et, surtout, a-t-il un rapport avec ce que tu faisais (ou étudiais) en France ?
 
Si non : es-tu actuellement en recherche d'un travail et, surtout, as-tu l'impression que c'est plus facile ou plus difficile que dans ton pays (barrière de la langue, démarches et mode de fonctionnement différents...) ?
 
Mon titre est Technical System Analyst. C'est un job informatique comme celui que j'avais lorsque j'ai démarré ma carrière informatique en France en 1993... Je suis actuellement surqualifié pour ce job puisque j'ai un double diplôme de mastère spécialisé en ingénierie et management informatique et que mon dernier poste en France avant de venir aux USA était Directeur de projets informatiques. Et maintenant, j'installe des iPads toute la journée en semaine et je travaille tous les week-ends dans un hôtel comme serveur pour compléter mes revenus... Sympa, les USA !!! LOL !!! 
 
C'est clairement un cauchemar pour trouver du travail ici en étant étranger... Toujours les mêmes questions idiotes du style : "Avez-vous déjà travaillé aux USA ?"... Je suis certain que les entreprises ne veulent pas s'embêter a embaucher des étrangers pour diverses raisons, dont une : ils sont vraiment paranos !

 
11) La France te manque-t-elle ?
 
Énormément... surtout ma fille et Lyon !
 
 
12) Quand penses-tu revenir en France définitivement ?
 
Je ne sais pas encore mais dès que je peux vis-a-vis de mon fils (3 ans, franco-américain) qui est encore trop jeune... Mon épouse ne veut pas (ou plutôt ne veut plus...) aller en France et ne fait aucun effort pour apprendre le français ni même demander une mutation au siège de sa société qui est en France ! Donc je suis coincé ici pour une durée indéterminée car je suis attaché a mon fils... Repartir en France, me concernant, veut dire divorcer avec pertes et fracas, ma chère épouse me faisant du chantage de tout bois, genre par exemple : "Je vais te dénoncer a l'immigration car tu abuses de moi pour obtenir une Carte Verte"...

 
13) As-tu hâte de revenir en France définitivement ?
 
Oh que oui !

 
14) Comment gardes-tu le contact avec ta famille et tes amis ?
 
Emails, Facebook, Skype.

 
15) Reviens-tu souvent en France pour les vacances ?
 
Maintenant que j'ai deux boulots, je peux me payer deux voyages d'une semaine par an en France.

 
16) Si tu es ici depuis pas mal de temps, as-tu l'impression, parfois, de te "détacher" ou de "t'éloigner" un peu de la France (de sa culture, de ses traditions, de son mode de fonctionnement...) ?
 
Cela ne fait que presque deux ans que je vis ici donc trop court pour répondre ; cependant, je ne ressens pas du tout ce détachement du fait que je suis en contact avec des Français ici et que je regarde BFM tous les jours !!! LOL !!!

 
17) Comment vois-tu/juges-tu la France et les Français maintenant que tu vis aux Etats-Unis ?
 
Beaucoup plus positivement. J'ai personnellement acquis la certitude que les Français, bien qu'ayant une attitude qui peut laisser a désirer, sont beaucoup plus travailleurs, mieux éduqués, moins idiots, plus raisonnables et réfléchis que les Américains... Etc, etc...

 
18) D'après toi, comment ta famille et tes amis s'imaginent-ils ta vie d'expatrié (rêve américain, solitude, super opportunité, folie, angoisse...) ?
 
Avant que j'arrive ici, ils avaient un avis plutôt négatif et a la fois ignorant sur la vie en général aux USA. Compte tenu de mes problèmes de couple, ma mère a peur que je finisse dans une geôle américaine après une dispute qui aurait mal terminé...

 
19) Ta vision des Etats-Unis a-t-elle changé - en bien ou en mal - depuis ton expatriation ?
 
Elle a changé de bien a mal... mais sans doute a cause de mon couple bi-culturel qui ne fonctionne pas (trop de différences entre Frenchies et Américains "middle class" [classe moyenne]...) et du coin pourri et mortellement ennuyeux ou je vis... Peut-être que si j'étais marié a une "bonne" Américaine a Philly ou New York City (par exemple...), qui s'intéresse a ma langue, ma culture, exprimerait de l'intérêt (voire de l'amour) pour ma fille française ainsi que l'envie de venir vivre un bout de vie en France, alors peut-être que je verrais les USA plus positivement...

 
20) Trouves-tu ta vie actuelle aux Etats-Unis plus agréable ou moins agréable que ton ancienne vie en France ?
 
En dehors de mes problèmes de couple franco-américain et en toute objectivité, je trouve que la vie est bien plus agréable en France. Je trouve même que c'est proche du paradis tant le système aux USA est socialement violent et profondément injuste, parfois cupide... 
 
Me concernant, la situation est plutôt binaire : avant de venir aux USA, ma vie était super et ce sur tous les points de vue...  Depuis que je vis aux USA, ma vie est un cauchemar : couple, boulot, argent, la santé... En plus, on doit s'endetter a mort pour payer de minables "bachelor degrees" [environ un Bac + 4] aux gosses...
 
 
21) Depuis ton expatriation, te sens-tu plutôt Français, Européen ou Américain ?
 
Français puis Européen et un peu Américain par les papiers vu la double nationalité de mon fils...

 
22) Aux Etats-Unis, as-tu plus de connaissances/amis américains ou français ?
 
Que des amis francophones. Sinon, j'ai de bons collègues américains. Je trouve que l'amitié des Américains n'a de sens que par intérêt...

 
23) Cela te convient-il ?
 
Très bien, même si j'aurais voulu avoir des amis américains sincères. Qui sait, peut-être un jour ?! 
 
 
24) Si je te dis que tu dois définitivement repartir en France dans deux mois, quelle est ta première réaction (joie, tristesse, panique, soulagement...) ? 
 
Tout a la fois, mon capitaine :-)
 
Je voudrais tellement retrouver ma vie "paradisiaque" dès demain mais je souffrirais le martyr de quitter mon petit garçon...
 

25) L'expérience de l'expatriation a-t-elle changé ta façon de voir le monde et la vie en général ?
 
...de voir le monde, je ne pense pas ; mais la vie en général, du style : "Je prends des risques et je plaque tout pour espérer une vie plus sophistiquée a l'étranger avec une autochtone", oui, ça a changé ma vision de la vie en général !!! LOL !!! Prochaine grosse décision sentimentale, je devrai redoubler de prudence...
 

 
26) Que dirais-tu a ceux a qui l'on vient de proposer l'expatriation aux Etats-Unis mais qui ont peur et se posent mille et une questions ? 
 
De bien réfléchir a ce qu'ils vont perdre en France contre peu de positif aux USA et beaucoup de galères... Que le rêve américain n'existe plus... Que le coût des études pour les gosses est exorbitant et grotesque. Que le système de santé est "a chier", voire dangereux. Et je leur dirai aussi de ne pas se laisser séduire par des Américains "middle class" [classe moyenne], on est vraiment pas compatibles...
 
En revanche, une expérience de vie et de travail aux USA apportent un gros plus sur le CV pour le retour en France, surtout au niveau de l'anglais. Aussi, les USA sont un très beau pays avec des gens plutôt sympa et courtois, donc parfait pour le tourisme...
 
Évidemment, tout cela dépend aussi de la situation personnelle de chacun. Par exemple, quelqu'un de plutôt jeune avec un bon bagage scolaire qui se fait muter a New York City par sa boite française (la situation idéale) a plus de chances que moi de se sentir heureux aux USA !!! LOL !!!

 
27) T'imagines-tu un jour t'expatrier dans un autre pays ? Lequel ?
 
Québec !? Non, y'en a marre de bouger et de bousculer sa vie alors que la France est finalement géniale. J'ai 41 ans !!! LOL !!!